icon-account icon-glass
Voyagez dans notre univers d’amour et de subtilité

Les créateurs


DES PARCOURS AUX MILLE FACETTES.

Nina Rubina : le bonheur et la beauté pour quête.

antonina rubina creatrice goyal parisDiplômée de chimie, mannequin international, actrice du monde de l’art contemporain, professeur du yoga le plus exigeant, Nina Rubina est une personnalité hors du commun, habitée par une quête permanente de spiritualité et de beauté.

Née en Russie d’un père militaire et d’une mère économiste, outre une pratique assidue de la danse classique, elle suit des études supérieures en Fine Chimie et sort ingénieur de la prestigieuse université moscovite « M.Lomonosov ». Son diplôme en poche, elle ne se résout pas à sacrifier sa jeunesse enfermée dans un laboratoire. Habitée par la quête de ce qu’elle aime appeler « l’élixir du bonheur essentiel », elle sait au fond d’elle même qu’aucune éprouvette ni formule chimique ne peut le révéler.

 

 

 


russie saint vassili

Jouissant de proportions et de traits idéaux elle est rapidement « repérée », et devient mannequin professionnel de 2004 à 2013. Mais Nina n’est pas de celles qui se laissent simplement porter par les événements : elle prend à bras le corps ces nouvelles perspectives. Ses voyages dans le monde entier de Paris à Londres en passant par New York, ses collaborations avec les plus grandes agences, les plus grandes marques mondiales, les magazines, comme Vogue, Elle, Marie Claire, les défilés de Jean Paul Gautier, Lorenzo Riva ou Chloé, lui permettent d’assouvir sa curiosité naturelle et de s’ouvrir toujours plus au monde. Cette expérience lui fait rencontrer des talents incroyables et toucher du doigt un bouillonnement créatif spectaculaire, mais aussi découvrir des pratiques économiques et stratégiques de très haut niveau. 

Cela marque Nina pour le reste de sa vie, elle sait à présent que son avenir professionnel s’exprimera un jour dans de ce domaine.

Pour autant, il lui manquait quelque chose. Tous ses voyages lui donnent à découvrir les plus grands musées du monde. L’envie d’étudier l’univers de l'art en général et de l’art contemporain en particulier, la fait entrer en 2010 à l'Institut des Études Supérieures Des Arts à Paris. Et c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre, qui lui permet de faire sienne une solide connaissance du marché de l’art et du développement de projets ambitieux. Des stages dans la galerie d'art Opéra, chez Pierre Cornette de Saint Cyr, ou encore l’organisation de sa propre exposition en septembre 2014 avec des artistes venant des terres de son enfance lui confirment que le bonheur et la beauté sont des notions polymorphes, uniques comme les pierres précieuses.

Nina aurait pu s’arrêter là, mais son besoin de comprendre, cette recherche obstinée et inspirée d’harmonie absolue entre le corps et l’esprit, la guident naturellement vers le yoga Iyengar. Comme elle ne fait pas les choses à moitié, elle est aujourd’hui professeur certifié au sein de l'école de Faeq Biria, après une formation exigeante de trois ans. L’Inde est entrée dans son être et dans sa vie.

En 2014, elle reçoit une offre pour incarner et développer en France une ligne de bijoux destinée aux futures mamans. L’aventure commence, la marque « Une Fée d’Amour » est créée sous son impulsion et c’est en Inde qu’elle va vouloir naturellement la faire réaliser.

En 2015, elle fait la connaissance d’Olivier Mellerio, ancien Président du Comité Colbert et du groupe éponyme installé à Paris depuis près de 400 ans, ce dernier décide de partager avec elle son expérience, sa vision des marchés du luxe de part le monde. Il connaît parfaitement l’Inde, il est à cette époque élu de la CCI Île de France et président de la commission de développement des entreprises de luxe françaises en inde, c’est sous son impulsion que Nina va s ‘envoler pour Bombay, Delhi et Jaipur rencontrer tous les grands industriels joailliers indiens.

En février 2016 elle arrive à Jaipur et pousse la porte de l’entreprise de Ashock Goyal, la féerie va pouvoir s’accomplir…

 

Ashok Goyal : le joaillier cosmopolite.

ashoka createur goyal parisA 48 ans il a parcouru le monde entier, ses trois usines de production équipées de toutes les nouvelles technologies de fabrication importées d’Allemagne et du Japon emploient plus de 300 personnes, mais son histoire commence bien avant qu’il devienne ce joaillier international…

Après un baccalauréat en commerce, il se plonge dans un master langues étrangères, il parle aujourd’hui 7 langues, sa personnalité est façonnée par la curiosité. Sa spontanéité et sa volonté d’explorer le monde et les cultures rendent sienne la célèbre citation de Saint-Exupéry : « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité. » Ashok est épicurien, tourné vers les autres, il sait que l’on est riche que des rencontres que la vie nous offre. Peu importe si cela fait une minute qu’il vous connaît, il a ce 6ème sens et sait entendre la vibration de votre âme, l’énergie de votre Karma. Il est Indien, la pratique de la méditation quotidienne lui permet ce miracle de la connaissance de l’autre.

L’amour des bijoux coule dans son sang, comme son grand père et son père avant lui : un héritage fait de passion et de travail. Tout jeune, dans le magasin familial situé du centre-ville de Jaipur, il écoute, observe, assiste à toutes les étapes de la conception et de la fabrication d’un bijou. Il découvre cette « science » qui permet de traduire le rêve en réalité. Il comprend l’importance culturelle des bijoux dans son pays et aussi ce que l’Inde représente dans l’univers de la joaillerie à travers le monde....

A 18 ans il décide, comme ses prédécesseurs, de faire de l’or, de l’argent, des pierres précieuses et semi-précieuses, l’alphabet qui lui permettra d’écrire son rêve.


palais rose indi

Il fait d’abord ses armes au très renommé Institut Marangoni. Puis, c’est au studio Monfardini, à Milan, sous la houlette d’Antonio Monfardini, directeur de l’usine et maître artisan joaillier, qu’Ashok va pendant 6 ans, apprendre à passer de la conception d’un produit, au dessin à main levée jusqu’à la production finale. En1990, la famille Monfardini et lui s’associent pour créer sa première usine de fabrication de bijoux à JAIPUR.

Dès 2000, il parcourt le monde entier, ouvre une deuxième, puis une troisième usine, tisse des contacts sur toute la planète, et fait des cultures qu’il approche, une matière première, une inspiration, pour ses nouvelles créations. Il dirige aujourd’hui le groupe JDWARKA qui porte le nom de son père disparu trop tôt. Le groupe représente plus de 1300 clients qui lui font confiance, 300 employés et 3 sites de production capables de répondre aux cahiers des charges les plus exigeants.

 

UNE RENCONTRE SCELLEE PAR LES ASTRES.

Un matin du mois de mai 2016, Nina entre dans le bureau d’Ashok pour lui présenter sa collection « Une Fée d’Amour ». Ils se sont assis, ils se sont écoutés et ne se sont plus jamais quittés.. Ashok a ressenti immédiatement toute la passion de Nina, l’amour qu’elle porte à son travail, la maitrise de son sujet, sa créativité et son humilité. Son jugement est sans appel : cette rencontre était trop forte pour qu’en résulte seulement la réponse d’un industriel à une créatrice.

rencontre astres

Cette connexion devait faire parler les étoiles, celles auxquelles Nina a toujours voulu croire. En Inde l’astrologie est culturelle, rien de ce qu’Ashok décide n’échappe à la lecture des étoiles, les thèmes astraux de ces 2 êtres sont convergents. Rien ne pourrait désormais les éloigner de leurs rêves partagés...

Sur la base des dessins de la collection « Une Fée d’Amour » réalisés par Nina, ce ne sont pas moins de 3 mois de travail, de 600 essais de matériaux, d’apprêts, de maquettes, de moules, qui ont été nécessaires pour arriver à la collection parfaite qu’elle était venue chercher.

Cette première expérience professionnelle, tout ce temps passé ensemble, ce respect mutuel et cette extraordinaire complémentarité les persuadent qu’il faut aller plus loin, qu’il faut prolonger leur histoire. Une histoire à laquelle il croit tellement, qu’il va lui donner son nom : GOYAL PARIS allait voir le jour.